10ème session du Comité intergouvernemental de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

La 10ème session du Comité intergouvernemental de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles s’est tenue du 13 au 15 décembre au Siège de l’UNESCO

JPEG

La Convention de 2005 a pour objectif principal de renforcer la création, la production, la distribution, et l’accès à la culture, en particulier dans les pays en voie de développement. L’UNESCO souhaite, grâce à la Convention, promouvoir le dialogue et la diversité culturelle en tant que moyens nécessaires pour la paix et le développement durable.

Le Comité intergouvernemental se réunit chaque année au mois de décembre afin, entre autres fonctions, de promouvoir les objectifs de la Convention ainsi qu’encourager et assurer le suivi de sa mise en œuvre et décider des projets/programmes bénéficiant de financement par le Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC).

Le FIDC soutient l’émergence d’industries culturelles dans les pays en voie de développement. Cette ambition doit être atteinte en appuyant directement des projets et en facilitant l’adoption de politiques qui promeuvent et protègent la diversité culturelle.

Le financement du FIDC reste un défi majeur au regard des nombreux dossiers présentés, seuls six projets ont pu être sélectionnés cette année :

-  La cartographie et renforcement des capacités pour les industries culturelles à Bogotá (Colombie)

-  Le cinéma comme moyen d’expression chez les jeunes et le développement de l’industrie cinématographique (Madagascar)

-  L’engagement des communautés défavorisées sur le marché international de la musique (Namibie)

-  La promotion des start-ups dans les industries culturelles et créatives (Palestine)

-  Les expressions culturelles émergentes de la jeunesse d’Asunción (Paraguay)

-  Les ateliers régionaux de renforcement des capacités des artistes, promoteurs culturels et des administrations locales sur la mise en œuvre des politiques culturelles locales (Togo)

La France poursuit son engagement pour le Fonds : 120 000 euros de contribution annuelle auxquels sont ajoutés 70 000 euros pour l’anniversaire des 10 ans de la Convention, portant notre contribution 2016 à 190 000 euros.

Cette année, le Comité a adopté des directives opérationnelles pour la Convention dans l’environnement numérique. Conçues pour mieux encadrer les questions de gouvernance du numérique, elles offrent à toutes les parties prenantes des principes dans les domaines politiques, commerciaux, et réglementaires dans l’environnement numérique pour favoriser la diversité culturelle. Les Directives mettent en exergue la nécessité de combler la fracture numérique entre pays développés et pays moins développés concernant les flux de biens et services culturels, l’alphabétisation numérique et l’accès équitable à des contenus culturels locaux. Des enjeux tels que la piraterie en ligne, le droit d’auteur, et de rémunération équitable pour les artistes et les professionnels de la culture sont également intégrés.

Les directives adoptées seront présentées à la 6ème session de la Conférence des parties en juin 2017, qui devra les approuver.

Le prochain Comité aura lieu du 13 au 15 décembre 2017.

Les décisions du Comité et les directives opérationnelles peuvent être consultées ici

publié le 27/12/2016

haut de la page