5 octobre, journée mondiale des enseignants

JPEG© : Dominique Chevez/World Bank

Aujourd’hui, l’UNESCO célèbre la journée mondiale des enseignants pour honorer, remercier tous ceux qui, de par le monde et à tous les niveaux du système éducatif, s’emploient à former les citoyens de demain.

Quelques repères historiques

A l’UNESCO

Cette célébration a été instituée en 1994. Il s’agissait alors de commémorer l’anniversaire de la signature, en 1966, de la Recommandation conjointe OIT/UNESCO sur le statut du personnel enseignant.
En 1997, a été adoptée la Recommandation concernant le statut des personnels enseignants de l’enseignement supérieur. C’est le vingtième anniversaire de cette Recommandation que célèbre aujourd’hui l’UNESCO.

En 1998, et de nouveau dix ans plus tard, en 2009, l’UNESCO a organisé la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur, et dans l’une et l’autre de ces manifestations, il a été question des enseignants, de leur rôle comme poutre maîtresse de l’édifice universitaire..

A La Commission nationale française pour l’UNESCO

La CNFU a accompagné toutes ces manifestations de l’Organisation. Lors des deux Conférences mondiales sur l’enseignement supérieur, par exemple, elle a participé à la préparation des événements et la Présidente de notre comité Éducation a été sollicitée pour en être, à chaque fois, le rapporteur général.

En juin 2006, la CNFU a organisé, à Lyon, un colloque européen sur le Métier d’enseignant du supérieur, pour poursuivre la réflexion sur le plan national et international.

Les enjeux et les défis

L’importance du métier d’enseignant, à quelque niveau que ce soit, a été bien mise en valeur dans le Cadre d’action 2030 , où il est dit, au paragraphe 70 : " les enseignants sont la clé du succès de l’Agenda Éducation 2030…. Dans la mesure où les enseignants sont la condition sine qua non d’une éducation de qualité, il convient de s’assurer que les enseignants et les éducateurs soient autonomisés, recrutés et rémunérés correctement, motivés, professionnellement qualifiés et appuyés dans le cadre de systèmes gérés avec efficacité et efficience, assortis de ressources appropriées" Tout est dit ici, tous les enjeux et les défis qu’il convient de relever.

Enjeux Quantitatifs

La pénurie d’enseignants est criante, surtout dans les pays en développement, qui connaissent la plus forte croissance de la population scolaire. Toujours selon les statistiques reprises dans Éducation 2030, d’ici à 2030, il faudra 3,2 millions d’enseignants supplémentaires pour que l’éducation primaire universelle devienne une réalité et 5, 1 millions de plus pour le premier cycle du secondaire (par. 71).
Or on assiste à une crise de la vocation, les candidats au métier d’enseignant reculant devant les difficultés liées à leur statut ; C’est un point important sur lequel portent nombre de recommandations.

Enjeux Qualitatifs

Pour recruter des enseignants de qualité seuls à même de dispenser une éducation de qualité, il convient de veiller à leur formation initiale, leur offrir de réelles possibilités de formation continue, un salaire décent, des perspectives de progression dans leur carrière, veiller au respect de l’enseignant dans l’exercice de ses fonctions et à son image au sein de la société.Tels sont les messages qui sont martelés dans tous les documents consacrés à cette journée mondiale des enseignants., et qui seront repris dans le rapport mondial annuel publié par l’UNESCO. Ce rapport annoncé et présenté ce matin en séance plénière, paraîtra dans quelques jours.

En ce qui concerne le supérieur, d’autres préoccupations se font jour, liées à l’autonomie des enseignants, à leur liberté d’expression, autonomie et liberté menacées par les évolutions actuelles, comme la réduction des moyens, la mise en place d’instances de gestion plus préoccupées d’efficacité budgétaire que respectueuse de la nécessaire collégialité des prises de décision. Des études de cas ont été fournies pour illustrer ces dérives.

Enfin, comment ne pas conclure sur ce qui est aussi mentionné avec force, l’irremplaçable qualité du dialogue entre l’enseignant et l’apprenant. Qui ne se souvient d’avoir rencontré lors de sa scolarité un enseignant qui l’a marqué et lui a servi de modèle dans la vie ? A l’heure du numérique, qui rend par ailleurs tant de services dans le domaine de l’éducation, ne jamais perdre de vue cette relation humaine, qui fait de l’enseignement "le plus beau métier du monde".

Suzy Halimi

JPEG PNG JPEG PNG

.

PNG

publié le 12/10/2017

haut de la page