Afghanistan - Attaques à Kaboul et dans le Nangarhar (12 mai 2020)

Au point de presse du 13 mai, le porte-parole adjoint a fait la déclaration suivante :

La France condamne avec la plus grande fermeté les attaques terroristes perpétrées hier contre la maternité Dasht-e-Barchi à Kaboul opérée par Médecins sans frontières, et contre des funérailles dans la province de Nangarhar, qui ont fait plusieurs dizaines de morts, y compris des jeunes mères et des nourrissons. Il est révoltant de cibler les populations les plus vulnérables et les structures médicales et personnels soignants qui leur portent courageusement secours.

La France présente ses condoléances aux familles et aux proches des victimes. Elle souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées.

Les responsables de ces actes abjects devront être identifiés et répondre de leurs actes.

La France assure les autorités afghanes de sa solidarité et se tient à leurs côtés dans la lutte contre le terrorisme.

Nous appelons à un cessez-le-feu complet et durable en Afghanistan, dans le contexte de la crise sanitaire et pour permettre aux Afghans d’avancer vers la paix.

publié le 14/05/2020

haut de la page