Biographie Mireille Delmas-Marty

PNG Mireille Delmas-Marty
Professeur émérite au Collège de France, membre de l’Académie des Sciences morales et politiques

Agrégée et docteur en droit, membre de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 2007, Mireille Delmas-Marty a été professeur des universités de Lille II, Paris XI et Paris I, membre de l’Institut universitaire de France, puis titulaire de 2002 à 2011, au Collège de France, de la Chaire « Études juridiques comparatives et internationalisation du droit », ainsi que professeur invitée dans de nombreuses institutions et universités internationales (entre autres Genève, Université Libre de Bruxelles, São Paulo, Montréal, Tokyo, Naples, Bâle, Institut universitaire européen de Florence, Rome Tunis, Pékin, Cambridge, Institut Max Planck, Cour pénale internationale de La Haye). Ses travaux, qui associent universitaires et diplomates, juges constitutionnels et juges internationaux, portent sur l’internationalisation du droit, notamment les droits de la personne (par exemple l’abolition de la peine de mort, la lutte contre les violations graves des droits de l’homme, la justice sociale), les droits économiques et environnementaux (la concurrence et la qualité du climat), ainsi que sur le droit des nouvelles technologies numériques.

Mireille Delmas-Marty a également été membre du Haut Conseil de la Science et de la technologie (2006), du groupe Débat sur l’avenir de l’Europe (2001), présidente puis membre des jurys de l’Institut universitaire de France (1996-1997, 2002-2004) ou encore membre depuis 2011 du conseil scientifique de l’Institut des hautes études de sciences et technologies, et a apporté de nombreuses expertises au ministère des Affaires étrangères, au ministère de la Justice, à l’Union européenne (steering committee du programme de formation juridique Union Européenne – Chine, membre du comité de surveillance de l’Office de lutte anti-fraude), au Conseil de l’Europe, à l’UNESCO (membre du jury du Prix Éducation pour la paix, 2004-2008), à l’ONU (Haut Commissariat au Droits de l’Homme) et à la Cour Pénale Internationale (comme conseiller spécial auprès du procureur depuis 2011). Membre de l’Académie universelle des Cultures (1999), titulaire de plusieurs doctorats honoris causa, son œuvre a été traduite dans de nombreuses langues. Elle est Grand Officier dans l’Ordre national du Mérite (2003) et Commandeur dans l’ordre de la Légion d’Honneur (2008).

publié le 04/08/2015

haut de la page