Colloque Éducation et protection de la petite enfance, berceau de la cohésion sociale - Remerciements et photos

Les 5 et 6 mars, la Commission Française a organisé, en partenariat avec l’UNESCO, un colloque international sur le thème "Education et protection de la petite enfance, berceau de la cohésion sociale". Après annonce et mise en ligne de l’information sur le site de la Commission et celui de l’UNESCO, nous avons eu 450 inscrits.

Un conseil scientifique avait été mis en place pour accompagner la préparation du colloque. Ses membres - représentants des ministères, organismes soutenant le colloque, experts - nous ont fait bénéficier de leur savoir, de leur savoir-faire et de leurs réseaux de relations. Nous avons recherché les regards croisés de chercheurs et de praticiens de terrain, d’experts français et étrangers. Nous avons ainsi bénéficié de la présence de quatre éminents invités d’honneur, Olivier Houdé, professeur à l’université Paris 5, Rima Salah, enseignante à l’université de Yale, Michel Vandenbroeck, professeur à l’université de Gand et Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France.

Visionnez le diaporama de la journée ici :

Le Président de la CNFU, Monsieur Janicot a présidé la séance d’ouverture, donnant la parole à Madame Azoulay, Directrice Générale de l’UNESCO, à Monsieur Huart, Directeur Général de l’Enseignement Scolaire, au Ministre du Gabon Monsieur Moundziegou, représentant la CONFEMEN et à Monsieur Vinquant, Directeur Général de la Cohésion sociale. Notre ambassadeur à l’UNESCO, Son Excellence Laurent Stefanini a présidé la dernière demi-journée, introduisant Stanislas Dehaene, puis la table ronde des décideurs politiques, laquelle a été précédée par un message filmé du Ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer. Sont intervenus dans cette table ronde les représentants des Emirats Arabes Unis, de la Colombie, de la Croatie, et de la Côte d’Ivoire, dont l’Ambassadrice à l’Unesco, Son Excellence Denise Houphouët-Boigny, a assuré la Présidence.

Dans le contexte des nombreux travaux et publications existant déjà sur le sujet, nous avions défini notre spécificité comme la lutte contre les inégalités et les discriminations de toutes sortes au niveau de la petite enfance. Au fil des tables rondes, ont été examinés les problèmes de santé, puis les techniques d’apprentissage, et enfin l’environnement des enfants - familles, enseignants, personnels d’accueil. Deux tables rondes ont permis d’étudier les questions de la synergie entre ces acteurs, puis des solutions permettant de relever le défi de l’inclusion, thème cher à Sylviane Giampino qui a modéré cette table ronde avant de donner la parole aux décideurs politiques. La synthèse et les recommandations de ces deux journées de travail ont été présentées par Suzy Halimi, avant que Monsieur Matoko, au nom de la Directrice Générale de l’UNESCO, ne remercie les participants.

La Commission va désormais organiser le suivi de cette importante manifestation, et porter ses conclusions à la CONFEMEN, qui a fait de l’année 2018 celle de la petite enfance comme fil rouge de ses activités.

JPEG
Que soient remerciés tous ceux qui ont contribué à la préparation et à la réalisation de cette manifestation : la Commission Nationale et son Président, Daniel Janicot qui ont soutenu ce projet ; nos partenaires de l’UNESCO Yoshie Kaga, Edem Adubra et leurs équipes ; les membres du conseil scientifique qui nous ont apporté leur savoir, leur savoir-faire et leurs réseaux d’experts ; les ministères qui ont soutenu cette manifestation financièrement, l’Education Nationale, la Culture ; la Caisse Nationale des Allocations Familiales ; les éditions Nathan ; la délégation des Emirats Arabes pour l’UNESCO ; les bénévoles de la Commission nationale et son Secrétaire Général Alexandre Navarro.

publié le 20/04/2018

haut de la page