Déclaration du 12 avril 2022 du Comité français du patrimoine mondial sur la situation en Ukraine

"Les membres du Comité français du patrimoine mondial (CFPM), condamnent l’agression injustifiée et non provoquée de la Fédération de Russie contre l’Ukraine, déplorent les victimes et expriment leur solidarité avec le peuple ukrainien.

Vu la résolution adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 2 mars 2022 déplorant dans les termes les plus énergiques l’agression commise par la Russie contre l’Ukraine, en violation des principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies,

Vu la décision adoptée le 16 mars 2022 lors de la 7ème session extraordinaire du conseil
exécutif de l’UNESCO, condamnant les conséquences de la situation actuelle en Ukraine, dans les différents volets du mandat de l’UNESCO,

Vu également les déclarations sur l’Ukraine de l’ICOMOS et de l’UICN des 24 février et 16 mars
2022 exprimant leurs préoccupations sur le conflit et les sérieuses menaces qui pèsent sur le patrimoine ukrainien,

Le CFPM, particulièrement préoccupé par la préservation du patrimoine culturel et naturel en
Ukraine pendant le conflit armé en cours, rappelle les instruments normatifs de l’UNESCO pour la protection du patrimoine culturel, notamment la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé et ses deux Protocoles, la Convention de 1970 concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels et la Convention du patrimoine mondial de 1972 concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel. Ces conventions posent le principe fondamental selon lequel les atteintes portées aux biens culturels et naturels, à quelque peuple qu’ils appartiennent, constituent des atteintes au patrimoine culturel de l’humanité entière.

Il appelle aussi au respect absolu de la sécurité et de l’intégrité des professionnels du patrimoine culturel et naturel.

Le CFPM condamne la destruction par les bombardements russes de nombreux sites et monuments historiques, en violation du droit international. En particulier, le CFPM rappelle que l’Ukraine compte 7 biens inscrits au patrimoine mondial.

Le CFPM prend acte de la récente décision de reporter sine die la 45ème session du Comité du patrimoine mondial initialement prévue à Kazan sous présidence russe, ce qui était inacceptable.

Le CFPM demande que la date de cette 45ème session soit précisée au plus vite et se tienne en 2022, année qui marque le 50ème anniversaire de la Convention de l’UNESCO sur le patrimoine mondial, que le lieu soit fixé hors de la Fédération de Russie et qu’elle soit présidée par un autre Etat membre du Comité du patrimoine mondial. Il engage les Etats membres de l’UNESCO à demeurer activement mobilisés sur cette question."

publié le 03/08/2022

haut de la page