DECLARATION DE M. Jean-Yves Le Drian

Entretien avec Mme Svetlana Tikhanovskaïa (25 février 2022)

PNG

J’ai reçu aujourd’hui Mme Tikhanovskaïa à Paris pour lui témoigner du soutien de la France aux aspirations démocratiques du peuple biélorusse et de notre attachement à la souveraineté et à l’indépendance de la Biélorussie.

Notre entretien s’est déroulé dans des circonstances exceptionnelles. La complicité du régime d’Alexandre Loukachenko dans l’invasion de l’Ukraine par la Russie, au mépris le plus total du droit international et des accords signés, marque une nouvelle et très grave étape dans le processus de soumission de M. Loukachenko à la Russie. La Biélorussie et son peuple méritent mieux que de devenir les complices et les vassaux d’un régime brutal qui a choisi de porter la guerre, sans aucune justification, au centre de l’Europe, à rebours de nos valeurs de liberté et de démocratie.

Mme Tikhanovskaïa m’a présenté la stratégie de l’opposition dans la perspective du référendum constitutionnel qui se tiendra en Biélorussie jusqu’au dimanche 27 février, sans mission d’observation internationale et dans un contexte de répression violente. Les amendements proposés par le régime de Minsk ne correspondent en rien aux attentes exprimées par le peuple biélorusse au cours de l’été 2020.

De manière encore plus inquiétante, ce projet de révision constitutionnelle risque d’amorcer un retour en arrière pour la Biélorussie, car il prévoit une suppression du principe de neutralité et du statut d’État non-nucléaire dans la Constitution biélorusse. La Biélorussie se dit prête aussi à accueillir durablement des forces militaires russes sur son territoire. Nous aurons avec nos partenaires à tirer toutes les conséquences de cette situation dans l’adaptation de la posture de défense de l’OTAN.

Cette rencontre a également été l’occasion de saluer le courage des forces démocratiques biélorusses et de renouveler la solidarité de la France à l’égard des prisonniers politiques et de leur famille. Nous ne les oublions pas et nous continuons à exiger leur libération immédiate et inconditionnelle. Avec nos partenaires de l’Union européenne, nous sommes déterminés à renforcer notre aide aux forces démocratiques biélorusses, à la société civile, aux intellectuels, aux journalistes, aux étudiants qui le souhaitent pour les aider et les soutenir dans leur combat.

Le profond attachement de Mme Tikhanovskaïa et de l’opposition biélorusse à leur pays est remarquable et les honore face aux renoncements de M. Loukachenko. Je l’ai assurée que la France resterait aux côtés du peuple biélorusse dans son combat pour la liberté, comme elle se trouve aux côtés du peuple ukrainien face à cette agression de la Russie.

publié le 28/02/2022

haut de la page