Deuxième édition du Forum mondial des femmes francophones

La deuxième édition du Forum mondial des femmes francophones s’est tenue à Kinshasa les 3 et 4 mars 2014 en présence de Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie.

1- L’événement

La deuxième édition du Forum mondial des femmes francophones a réuni des centaines de femmes venues de tout l’espace francophone ainsi que des personnalités politiques de haut rang comme Mme Catherine Samba Panza, présidente de transition de la République centrafricaine, et Mme Aminata Touré, Première ministre du Sénégal.

JPEG

Ce deuxième forum était consacré au rôle des femmes dans le développement. Il était organisé autour de trois ateliers : « femmes et éducation », « femmes et pouvoirs », « femmes, paix et démocratie ». La scolarisation des filles jusqu’à 16 ans ainsi que la formation des femmes ont été des sujets de discussion centraux.

L’école et l’éducation sont en effet au cœur de la question des droits des femmes : elles sont les clefs qui ouvrent les portes de tous les savoirs et de tous les pouvoirs. Il ne peut y avoir de reconnaissance des droits des femmes sans droit à la connaissance, et sans la connaissance de ces droits pour et par les femmes. Aux côtés des hommes, les femmes sont non seulement les actrices du développement mais elles sont aussi les créatrices, les productrices et les réalisatrices du changement.

Le premier Forum mondial des femmes francophones avait été organisé à Paris en mars 2013 sur le thème des violences faites aux femmes dans les situations de conflit.

2- La présence de Yamina Benguigui

Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie et représentante personnelle du président de la République pour la Francophonie, était présente.
Dans une conférence de presse sur les enjeux du 2e Forum mondial des femmes francophones en date du 10 février 2014, Yamina Benguigui s’était félicitée de ce que l’objectif du Premier Forum ait été atteint. Le deuxième forum, a-t-elle déclaré, vise l’égalité de droit comme de fait.

Trois recommandations ont été formulées à l’issue de ce Forum :

  1. Aux chefs d’Etat et de gouvernement des pays francophones, l’intégration de l’égalité entre les hommes et les femmes dans les politiques de gouvernance.
  2. À l’Organisation internationale de la Francophonie, la pérennisation de cette rencontre.
  3. À la société civile, le travail en réseau pour accompagner les gouvernements dans leurs politiques de promotion des droits des femmes.

Yamina Benguigui s’est exprimée lors de la clôture du Forum.

« Chacune de vos conclusions, chacune de vos recommandations est une fêlure que nous faisons dans le plafond de verre. Notre stratégie c’est la stratégie de la brèche. Et partout où nous pourrons nous infiltrer pour faire avancer les droits des femmes, partout nous le ferons ».

3- Le message de Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droit des femmes, a uni sa voix aux participants du forum. Elle a formulé le vœu que l’ensemble des Etats-Membres de la Francophonie s’entendent sur un statut exemplaire du droit de la femme. Et elle a réaffirmé l’engagement de la France dans ce domaine.

« Soyez convaincus de la détermination de la France à ne ménager aucun effort pour accompagner ces femmes, ces combattantes de la liberté et de l’égalité entre les sexes ».

Pour en savoir plus :
Le site internet de la deuxième édition du Forum mondial des femmes francophones
Le site internet Terriennes de TV5 Monde dédié au Forum mondial des femmes francophones

publié le 06/03/2014

haut de la page