GEM2020 - Réunion mondiale sur l’Education

Plus de 70 Etats, représentés par des chefs d’Etat et de gouvernement ou des ministres, ont pris part à la Réunion Mondiale sur l’Éducation, aux côtés de partenaires internationaux. Elle a été l’occasion d’adopter une déclaration par laquelle les participants rappellent le « rôle central des enseignants comme agents essentiels du renforcement de la paix, de la non-violence, de la citoyenneté mondiale et du développement durable  ».

En ouvrant la Réunion Mondiale sur l’Éducation par l’observation d’une minute de silence, Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, a rendu hommage au professeur Samuel Paty, assassiné le 16 octobre 2020 « parce qu’il exerçait son métier d’enseignant ».

Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a déclaré pour sa part : « C’est l’école qui a été attaquée et c’est aussi notre pays, la France, avec ses valeurs humanistes et universelles, de paix et de liberté. C’est la liberté d’expression que l’on cherche à anéantir.  »

Plus de 70 Etats, représentés par des chefs d’Etat et de gouvernement ou des ministres, ont pris part à la Réunion Mondiale sur l’Éducation, aux côtés de partenaires internationaux. Elle a été l’occasion d’adopter une déclaration par laquelle les participants « condamnent fermement les violences sur les enseignants et les élèves  » et rappellent le « rôle central des enseignants comme agents essentiels du renforcement de la paix, de la non-violence, de la citoyenneté mondiale et du développement durable  ».

Par ailleurs, la déclaration prévoit un engagement des États, dans toute la mesure du possible, en faveur de la protection du financement de l’Éducation afin de limiter les impacts négatifs causés par la COVID-19.

La France soutient activement cette initiative en étant depuis 2018 le quatrième bailleur du Partenariat mondial pour l’éducation, avec un soutien de 200 millions d’euros sur trois ans, et en augmentant sa contribution volontaire au budget de l’UNESCO pour 2020, dont 5 millions d’euros sont destinés au seul secteur de l’Éducation. La France a également lancé l’outil numérique Ma classe à la maison francophone, qui sera accessible dans dix pays africains, à destination des élèves les plus fragilisés par la crise.

HTML - 260 octets
H.E. Mr Jean-Michel Blanquer, Minister of National Education, Youth and Sport, France - GEM2020
UNESCO (HTML - 260 octets)

publié le 29/10/2020

haut de la page