Inscription des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne et des Climats du vignoble de Bourgogne à la liste du Patrimoine mondial

Le 4 juillet 2015, deux nouveaux biens français ont rejoint la liste du Patrimoine Mondial dans le cadre de la 39ème session du Comité : Les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne et les Climats du vignoble de Bourgogne.

PNG

Les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne est un bien de 1 102 hectares. Il regroupe trois ensembles différents : le Fort Chabrol à Epernay, la colline Sainte Nicaise à Reims et l’avenue de Champagne, enfin les vignobles historiques d’Hautvilliers (Aÿ et Mareuil-sur-Aÿ). Le site regroupe ainsi à la fois les caves souterraines, espaces de production du Champagne, et les Maisons, espaces de commercialisation. L’histoire des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne témoigne d’une évolution du processus de fabrication du Champagne. En effet, à ses débuts au XVIIème siècle, ce vin effervescent se concevait de manière purement artisanale. Mais à partir du XIXème siècle, la production du Champagne a connu une forte industrialisation. L’activité des Coteaux, Maisons et caves de Champagne illustre parfaitement ces transformations et c’est l’une des raisons pour laquelle l’UNESCO a décidé d’inscrire le bien sur la liste du Patrimoine mondial. C’est ainsi que le site rempli trois des critères de sélection requis pour figurer sur ladite liste : le site Champagne apporte « un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue », offre « un exemple éminent d’un type de construction ou d’ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l’histoire humaine » et est « directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des oeuvres artistiques et littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle ».

Les climats du vignoble de Bourgogne quant à eux, sont des parcelles de terre délimitées qui, par leurs spécificités géologiques, donnent aux vins de Bourgogne leurs goûts si particuliers. L’ensemble du site couvre une surface de 13 219 hectares. Sont inclus dans ce territoire les villages et la ville de Beaune, les parcelles et exploitations viticoles ainsi que la vieille ville de Dijon. Le site est réputé comme étant un haut lieu de la production viti-vinicole depuis le Moyen-Age. Il remplit deux des critères de sélections requis pour apparaître sur la liste du patrimoine mondial. Tout d’abord, comme les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, il témoigne d’une civilisation existante mais il est aussi un « exemple éminent d’établissement humain traditionnel, de l’utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, qui [est] représentatif d’une culture ou de l’interaction humaine avec l’environnement, spécialement quand celui-ci est devenu vulnérable sous l’impact d’une mutation irréversible ».

PNG

publié le 30/07/2015

haut de la page