Interviews d’élèves confinés en raison du coronavirus

En raison de l’épidémie du COVID-19, la Commission nationale française pour l’UNESCO s’associe à l’initiative de l’Unité des écoles associées de l’UNESCO.

Depuis l’annonce de la fermeture des établissements scolaires, le 13 mars 2020 en France, en raison de l’épidémie du COVID-19, la Commission nationale française pour l’UNESCO s’associe à l’initiative de l’Unité du réseau des écoles associées de l’UNESCO qui effectue une série d’interviews d’élèves, d’enseignants et de parents confinés. L’objectif est de recueillir leurs sentiments, leur vécu, aussi bien personnel que collectif sur la manière dont cette situation modifie les relations entre élèves et professeurs, parents et professeurs ainsi que leurs commentaires sur le dispositif assurant la continuité pédagogique que les établissements ont mis en place. Tous les témoignages sont les bienvenus.

PNG

Un formulaire est mis à disposition des enseignants, des élèves et des parents pour récolter leurs témoignages. Il comprend notamment une description d’une journée vécue en cette période de confinement, sous forme d’un message de 100 mots, d’une vidéo de 2 minutes, ou d’une photo, un message de solidarité et de compassion. Il s’agit de réfléchir sur ce que le télé-enseignement a modifié dans la relation élèves et enseignants, mais aussi élèves, enseignants et parents, relation tripartite qui n’existait peut-être pas vraiment auparavant, ou différemment.

Cette initiative souligne l’importance de la continuité pédagogique qui est mise en place, en collaboration avec les mairies. Elle invite aussi à une réflexion plus générale, plus philosophique peut-être, sur le sens de la vie, retour obligé à l’essentiel, au vivre ensemble. À-t-on plus de temps pour réfléchir, pour aimer ou réapprendre à aimer son prochain ?

Jean Marc Septsault enseignant au collège Michel Chasles d’Épernon (Eure-et-Loire) et référent développement durable pour le réseau dans l’académie d’Orléans-Tours témoigne :

« La première remarque est sans nul doute une solidarité accrue dans notre équipe pédagogique. J’ai reçu des messages de soutien hier de deux membres du réseau dont un venant du Sénégal. Nous avions travaillé avec ce dernier lors du projet d’Approche Institutionnelle (scolaire) Globale. Nous espérons tous pouvoir sortir de cette crise au plus vite mais sommes conscients du challenge. Nous espérons aussi que les valeurs portées par l’UNESCO sortiront grandies de cette épreuve.

L’opération est lancée. J’ai utilisé l’Espace numérique de travail pour atteindre la communauté le plus rapidement possible. Nous allons tenter de prendre contact avec l’établissement Argentin avec lequel nous avons noué un lien cette année. J’ai eu quelques nouvelles d’écoles françaises en Région Centre, Hérault, Bourgogne, Drôme, Haut de France, Loire Atlantique.

Bon courage à vos équipes. Merci de nous soutenir. Le réseau prend tout son sens. J’aimerai que tout le monde en prenne conscience dans ces moments si difficiles pour nos jeunes et nos équipes. »

PNG
Lien de la vidéo :
https://youtu.be/EetMNQfdugs

Au sein du réseau français des écoles associées, la solidarité est plus que jamais présentes.
A ce jour ont participé au sein du réseau des écoles associées : Le collège Michel Chasles (Epernon-28), Mr Jean-Marc SEPTSAULT, Professeur de Technologie et Référent national pour le réseau des écoles associées de l’UNESCO, et ses 4 élèves : Claire Hélia Huzar 4ème 13 ans, Jonas Bezzola 3ème 14 ans, Kimerberley Pineau- Deveauchel 3ème 15 ans et Cléa Leroy 1ère 17 ans.

PNG

Lien de la vidéo :
https://youtu.be/6xWyJkSgxyM

Retrouvez ces contributions sur le site : https://en.unesco.org/covid19/educationresponse/learningneverstops


JPEG PNG JPEG PNG
PNG

publié le 17/04/2020

haut de la page