Journée de commémoration de l’holocauste, 27 janvier 2014

Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères

"À l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité, la France réaffirme son attachement à la lutte contre l’antisémitisme ainsi qu’à la promotion active de la mémoire de la Shoah et sa transmission aux nouvelles générations en France et à travers le monde.

La France est membre de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), organisation intergouvernementale promouvant des actions dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et de la mémoire de la Shoah. À ce titre, elle apporte un soutien actif au « Projet Aladin », lancé à l’UNESCO en 2009, qui vise à mieux faire connaître la Shoah dans le monde, en traduisant notamment en arabe certains grands textes, dont celui de Primo Levi « Si c’est un homme ». Cette initiative a vu le jour grâce à la Fondation pour la mémoire de la Shoah qui joue un rôle irremplaçable.

La France soutient également les initiatives destinées, à l’instar du partenariat entre l’Institut français et le Mémorial de la Shoah, à mener des actions de sensibilisation à la mémoire de l’Holocauste."

JPEG

Journée de commémoration de l’holocauste à l’UNESCO

Par la résolution 60/7 intitulée « Mémoire de l’Holocauste » qu’elle a adoptée le 1er novembre 2005, l’Assemblée générale a décidé que les Nations Unies proclameraient tous les ans le 27 janvier (date d’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz) la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Dans cette même résolution, l’Assemblée a prié instamment les États Membres d’élaborer des programmes éducatifs qui graveront dans l’esprit des générations futures les enseignements de l’Holocauste afin d’aider à prévenir les actes de génocide. L’UNESCO s’y emploie depuis plusieurs années notamment à travers son initiative « La mémoire de l’Holocauste », dans le cadre de sa mission visant à construire la paix et promouvoir les droits de l’Homme.
Comme chaque année, la 7e édition de la Journée internationale organisée à la Maison de l’UNESCO sera l’occasion pour l’Organisation de rappeler son engagement continu à soutenir et encourager le développement de l’enseignement de l’Holocauste dans les pays membres et de rendre hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

« L’histoire de ce génocide perpétré pendant la seconde guerre mondiale n’appartient pas qu’au passé. C’est une histoire vivante, qui nous concerne tous, quelles que soient nos différences d’origines, de cultures ou de religions. Après l’Holocauste, d’autres génocides ont eu lieu, sur plusieurs continents. Saurons-nous enfin en tirer les leçons ? »

Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO

En savoir plus sur la Journée de commémoration de l’holocauste sur le site de l’UNESCO.

publié le 29/01/2014

haut de la page