Journée internationale de la femme 8 mars 2016

PNG

La Commission Nationale Française pour l’Unesco s’associe à la Journée internationale de la femme du 8 mars 2016. La CNFU fait de la place de la femme dans la société une priorité dans sa programmation. En particulier elle projette d’organiser cette année une conférence internationale à l’Unesco dont le thème sera « Promouvoir l’autonomisation des femmes, enjeux et objectifs ».

L’évènement sera l’occasion de réaffirmer, dans un contexte d’instabilité mondiale où les femmes sont souvent pénalisées, l’importance de leurs droits tels qu’ils résultent de la Convention des Nations Unies et du Comité de la Convention pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (dit Comité CEDAW). La France a joué et continue de jouer un rôle de premier premier plan dans la promotion et la mise en œuvre de cette Convention.

La conférence internationale permettra d’engager une réflexion large, inclusive et structurante sur l’autonomisation des femmes autour de plusieurs objectifs et l’application renforcée de ladite Convention en faveur de l’éducation et de l’orientation des filles. Cet évènement sera l’occasion de développer des initiatives de coopérations internationales. Interviendront des associations qui travaillent à l’insertion professionnelle des filles, notamment dans le numérique, le monde des affaires, l’environnement, l’artisanat, le patrimoine et les échanges entre le Nord et le Sud.

La Coordination Européenne pour le Lobby européen des Femmes (CLEF) rendra compte de son opération « Tour de France », qui est lancée ce 8 mars 2016. Des représentantes de cette association vont, pendant plusieurs mois, sillonner la France pour faire connaître la CEDAW.

Un autre objectif visera à renforcer la visibilité du droit. Plus que jamais la loi doit servir à la protection des femmes, à leur promotion et à leur insertion économique. Cette conférence proposera des pistes pour mettre en œuvre la feuille de route que la France a faite adopter au Conseil exécutif d’octobre 2015, dans le cadre du programme de l’UNESCO visant à prévenir les violences liées au genre en milieu scolaire : « Apprendre sans peur, prévenir et combattre les violences liées au genre ».

Des représentantes des autorités françaises, des expertes, des personnalités qui jouent un rôle majeur aux Nations Unies sur les questions du genre, des actrices de la société civile seront invitées à participer à cette journée. Des personnalités étrangères en charge de programmes de développement en faveur des femmes, en particulier d’Afrique, autre priorité de l’Unesco à laquelle la CNFU attache la plus haute importance, seront également sollicitées.

publié le 07/09/2016

haut de la page