Journée internationale des peuples autochtones

Le 9 août marque la célébration des peuples autochtones, de leur patrimoine culturel et de leur contribution au maintien de la paix et à la préservation de l’environnement.

Cette journée a été décrétée en 1994 par les Nations Unies. La célébration des populations autochtones permet de mettre en valeur leur patrimoine culturel matériel et immatériel ainsi que leur savoir. Ces populations occupent 22% des terres de la planète et les territoires autochtones sont souvent des aires protégées, et très riches en biodiversité, qu’ils gèrent en mettant en œuvre des pratiques durables dans le respect de leurs traditions et de l’environnement. Leur relation avec la nature et leur lutte contre le changement climatique et la déforestation sont sources d’enseignements et d’inspiration.

Cette année, la journée a pour thème « COVID-19 et la résilience des populations autochtones ». Les peuples autochtones ont beaucoup à nous apprendre sur les écosystèmes et la relation des êtres humains à la nature. Ils ont donc un rôle majeur à jouer dans la lutte contre la pandémie, dont on sait qu’elle est fortement liée aux dommages environnementaux. La pandémie a montré la résilience de ces populations ainsi que leur capacité d’adaptation. Elle a cependant aussi aggravé leur vulnérabilité et leur situation déjà précaire.

En effet, les peuples autochtones sont confrontés à de nombreuses inégalités et souffrent d’une plus grande pauvreté et d’une marginalisation. Cette journée est aussi l’occasion de militer en faveur d’une meilleure reconnaissance de ces populations. Elle permet de sensibiliser et de mobiliser des ressources pour faire valoir leurs droits, mettre en valeur leurs pratiques culturelles et préserver leur mode de vie. L’UNESCO s’engage chaque année auprès de ces populations afin de protéger leur patrimoine linguistique et d’affirmer l’importance de la diversité culturelle. L’organisation a fait des besoins des peuples autochtones une priorité et œuvre pour plus de solidarité, d’inclusion et de dialogue interculturel.

publié le 10/08/2020

haut de la page