Journée mondiale du Livre et du Droit d’Auteur 2014

Le 23 avril a été déclaré Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (JMLDA) par la Conférence générale de l’UNESCO en octobre 1995. Parce que Cervantes et Shakespeare ont disparu le 23 avril 1616, c’est cette date symbolique pour la littérature universelle qui a été choisie par l’UNESCO afin de rendre un hommage mondial au livre et à ses auteurs.

JPEG - 20.4 ko
Logo JMLDA

"Cette journée est l’occasion de célébrer ces livres dans lesquels s’expriment la créativité humaine et le désir d’échanger idées et connaissances, mais aussi celui de promouvoir la compréhension et la tolérance", message d’Irina Bokova à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2014.

En célébrant cette journée dans le monde entier, l’UNESCO s’efforce de promouvoir la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur.

Il s’agit également d’encourager chacun, en particulier les plus jeunes, à découvrir le plaisir de la lecture et à respecter la contribution des créateurs au progrès social et culturel. Aussi, c’est un programme 100% jeunesse qui est proposé pour cette édition 2014 au travers d’ateliers divers (calligraphie, manga etc) et la présence de nombreux éditeurs.

Exposition Mafalda
Atelier calligraphie
Atelier dessin
Exposition de calligraphies
Logo JMLDA

À l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2014, l’UNESCO a aussi rendu public un rapport intitulé "Lire à l’ère du mobile" sur la manière dont la technologie mobile est utilisée pour faciliter la lecture et favoriser l’alphabétisation dans les pays en développement.

La ville de Port Harcourt (Nigeria) a par ailleurs été nommée Capitale mondiale du livre pour l’année 2014, une nomination qui constitue un acte de reconnaissance symbolique pour des efforts de promotion du livre et de la lecture durant la période couverte entre la célébration de deux Journées mondiales du livre et du droit d’auteur.

L’engagement de l’UNESCO pour la créativité, la diversité et l’égalité d’accès au savoir se traduit, au-delà de cette journée, par de multiples projets  : des publications en libre accès, une plateforme de formation ouverte, le réseau des villes créatives, le Registre de la Mémoire du monde, la bibliothèque numérique mondiale ou encore la Bibliotheca Alexandrina.

Pour en savoir plus, voir le site de l’UNESCO

publié le 23/04/2014

haut de la page