L’éducation au développement durable au cœur de l’engagement de la France pour le développement durable.

La Conférence mondiale sur l’éducation au développement durable, organisée conjointement par l’UNESCO, le Ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la recherche et la Commission allemande pour l’UNESCO, se tient en ligne du 17 au 19 mai 2021. Elle vise à mobiliser décideurs et société civile, au niveau mondial, pour inscrire le développement durable au cœur des programmes d’éducation et accroitre la prise de conscience sur les enjeux de cette question. Cet événement associera environ 2500 participants lors de tables rondes ministérielles, de séances plénières et d’ateliers.

La France, qui est pleinement engagée en matière d’éducation au développement durable, sera représentée par son Ministre de l’éducation, de la jeunesse et des sports, Jean-Michel Blanquer.

L’éducation à l’environnement est depuis longtemps une composante des programmes scolaires en France. Le ministère de l’éducation nationale promeut les principes fondamentaux du développement durable dans les programmes d’enseignement comme dans les formations des enseignants et des personnels d’encadrement.

Cette dynamique s’est renforcée en 2019 avec l’introduction par le ministère de l’Education nationale de huit mesures pour l’EDD, lesquelles insistent sur la transversalité de cet enseignement et l’inscrivent explicitement dans la continuité de l’Agenda 2030. On y trouve notamment la création de la fonction d’« éco-délégué » qui ont un rôle de sensibilisation et de mobilisation des autres apprenants, autour des enjeux du développement durable et mènent des projets environnementaux au sein de leurs établissements. Depuis 2020, l’élection d’un binôme d’éco-délégués est obligatoire dans l’ensemble des classes de collège et de lycée.

Les établissements scolaires sont aussi invités à rejoindre une démarche de développement durable grâce à la labellisation « E3D » (Ecole en Démarche globale de Développement Durable) qui récompense les établissements prenant explicitement en compte les relations entre l’environnement, la société et l’économie dans une perspective de développement durable en associant l’ensemble de la communauté éducative. L’objectif fixé par l’Education nationale est de compter 10 000 écoles et établissements labellisés en 2022. Les réseaux des Écoles associées de l’UNESCO et les clubs Unesco, soutenus par la Commission Nationale Française auprès de l’UNESCO, constituent également de formidables relais en matière d’EDD.

En outre, l’éducation au développement durable est inscrite au cœur de nos coopérations bilatérales et multilatérales sur l’ensemble des continents. En témoignent les partenariats développés par le réseau des Inspe dans le domaine de la formation des professeurs avec le Sénégal, les coopérations engagées sur l’efficience énergétique entre le Campus des métiers et des qualifications et des établissements des voies professionnelles en Indonésie, l’appui à la formation technique dans le secteur des énergies renouvelables au Kenya ou encore le soutien aux actions d’organisations non-gouvernementales telles que Friendship France au Bangladesh.

La France mobilise l’ensemble de ses acteurs, en France et à l’international, autour de l’éducation au développement durable et souhaite aller plus loin encore avec l’UNESCO et ses partenaires internationaux. C’est pourquoi la délégation permanente de la France auprès de l’UNESCO réitère son soutien à l’action menée par l’UNESCO en matière de promotion de l’EDD et se réjouit de l’organisation de cette conférence mondiale.

publié le 17/05/2021

haut de la page