L’égalité des genres dans l’éducation

L’égalité des genres est un véritable enjeu en matière d’éducation au sein des pays du monde.

Priorité de l’UNESCO depuis les années 2000, elle vise à éliminer les disparités entre les sexes dans l’enseignement primaire et secondaire (objectif de 2005) et instaurer l’égalité dans ce domaine d’ici 2015 en veillant notamment à assurer aux filles un accès équitable et sans restriction à une éducation de base de qualité avec les mêmes chances de réussite.

A l’heure actuelle, et bien que des progrès aient été réalisés au niveau de l’enseignement primaire, les filles et les femmes sont encore privées d’une pleine égalité des chances au niveau secondaire dans les régions en développement. Or rappelons que l’égalité des genres est cruciale pour protéger les droits humains universels et les libertés fondamentales. Elle est également un puissant accélérateur de développement. L’éducation des filles et des femmes peut participer activement à cette croissance en générant des bénéfices très divers : amélioration de la santé maternelle, diminution du taux de mortalité infantile et du taux de fécondité ou d’une prévention accrue du VIH et SIDA.

Selon la Directrice générale, Irina Bokova, le problème ne réside plus tant dans le fait d’inscrire des jeunes filles à l’école mais d’avoir une « compréhension plus nuancée » de la question car « chaque pays, développé ou en développement, est confronté aux questions politiques liées à l’égalité des genres, au sens large ».

En 2012, l’ISU (institut de statistique de l’UNESCO) a permis de mettre en exergue les nouveaux enjeux liés à l’éducation dans le monde, par la rédaction d’un Atlas qui recense l’ensemble des données sur les tendances en matière d’accès à l’éducation et de progression, de l’enseignement supérieur et à l’alphabétisation des adultes, en s’attachant particulièrement à la question cruciale de l’égalité des genres.

L’Atlas en ligne

publié le 30/07/2012

haut de la page