L’inscription de « l’art de la construction en pierre sèche : savoir-faire et techniques » sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO

« L’art de la construction en pierre sèche : savoir-faire et techniques » est inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO (PCI) par le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel réuni à Port Louis, République de Maurice, le 28 novembre 2018.

Cette candidature transnationale, portée par Chypre, est le résultat d’un travail conjoint avec huit autres pays :

Croatie – Chypre – France – Grèce – Italie – Slovénie – Espagne – Suisse

L’art de la construction en pierre sèche correspond au savoir-faire associé à la construction d’ouvrages en pierre en empilant les pierres les unes sur les autres sans utiliser aucun autre matériau, si ce n’est parfois de la terre sèche. Les structures en pierre sèche sont toujours réalisées en parfaite harmonie avec l’environnement et la technique est représentative d’une relation harmonieuse entre les êtres humains et la nature. La pratique est principalement transmise à travers une application pratique adaptée aux conditions propres à chaque lieu.

Pour plus d’informations rendez-vous sur l’article du site du Ministère de la Culture.

JPEG PNG JPEG PNG

.

PNG

publié le 07/02/2019

haut de la page