La COP 21 et l’UNESCO : Enjeux et bilan de mi-parcours

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la France accueillera la 21ème Conférence des Parties (COP 21) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).
Cette grande rencontre doit permettre un nouvel accord international sur le climat applicable par tous, l’objectif étant de parvenir à maintenir le réchauffement mondial en dessous de 2°C par rapport à l’ère préindustrielle.
La France, qui en assurera la présidence, aura un rôle essentiel à jouer pour faire aboutir les négociations et amener les Etats parties à la Convention-cadre au consensus.

JPEG

Les enjeux de la COP 21

Les enjeux de la conférence sont nombreux, notamment pour la France.
C’est en effet la première fois que notre pays accueillera un événement diplomatique de cette importance. Il lui appartiendra ainsi d’en garantir les meilleures conditions.
D’autre part, en tant que Président de la conférence, le Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, M. Laurent Fabius, sera tenu d’assurer le bon déroulement des débats et le caractère « transparent et inclusif » du processus de négociation. Pour tous les Etats parties, l’enjeu de la COP 21 est de parvenir à un accord qui convienne à tous et qui permette de lutter efficacement contre le réchauffement climatique en facilitant la transition vers des sociétés plus propres car relâchant moins de carbone dans l’atmosphère.

Le rôle des différents acteurs

Les États parties
Chaque pays apportera, avant la conférence, sa contribution nationale. Il y présentera les efforts qu’il est prêt à fournir ainsi qu’une proposition concrète en fonction de ses moyens. La France s’est engagée à aider les pays en difficulté à se préparer. Au 29 octobre 2015, 154 pays représentant 90% des émissions mondiales de gaz à effet de serre de 2011 avaient déjà soumis leurs contributions. Parmi ceux-là figurent les 28 États membres de l’Union Européenne inclus ainsi que la Chine et les Etats-Unis, l’un comme l’autre très attendus.

Les acteurs économiques et financiers
La COP 21 devra également permettre de s’adresser aux « acteurs économiques et financiers » afin de pouvoir mobiliser, d’ici 2020, 100 milliards de dollars par an qui permettront aux pays en développement de lutter contre le réchauffement climatique tout en favorisant un « développement durable et juste ».

La société civile et l’agenda des solutions
Regroupées sous le label « agenda des solutions », de nombreuses initiatives en faveur du climat ont déjà été développées par des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et les acteurs de la société civile. Combinées à l’engagement des Etats, elles visent à apporter une solution au problème du réchauffement climatique.

L’UNESCO et les grands évènements pré-COP21

Plusieurs évènements, labellisés COP 21, ont été organisés à l’UNESCO au cours des derniers mois.

PNG

Les assises du vivant
Les 9 et 10 février 2015 se sont déroulées, à l’UNESCO, les Assises du vivant sur le thème « Biodiversité et changement climatique en interaction : créer et vivre d’autres possibles ». Trois principes ont guidé la rencontre : le lien entre biodiversité et climat, le fait que l’écologie était l’affaire de tous et enfin l’idée que la responsabilité de faire savoir découlait du savoir. La conférence a réuni des scientifiques, des acteurs de la société civile, des citoyens responsables et engagés, des jeunes, des entrepreneurs et des artistes pour évoquer le lien entre changement climatique et écosystème.

Les assises du vivant ont abouti à la conclusion que, devant les transformations climatiques actuelles, trois conditions étaient nécessaires pour une action efficace : faire évoluer notre vision de l’écosystème (en en adoptant une vision dynamique plutôt que statique), repenser nos modes de représentation de la nature et changer nos modes de vie.

Durant ces deux jours, des ateliers autour de la biodiversité et de l’écosystème ont eu lieu en parallèle des interventions de spécialistes. Mme Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, est intervenue en ouverture de la conférence.

Pour en savoir plus sur les assises du vivant, de nombreuses informations sont présentes sur le site de l’institut INSPIRE (Initiative pour la Promotion d’une Industrie Réconciliée avec l’Ecologie et la société) : http://bit.ly/1z772AS.

Le sommet des entreprises pour le climat
Évènement central de la Climate Week Paris (19-22 mai), le sommet des entreprises pour le climat a réuni, les 20 et 21 mai à l’UNESCO, des décideurs économiques et politiques afin d’envisager la manière dont les émissions de carbone pourraient être réduites à l’échelle mondiale.

La coopération entre les entreprises et les gouvernements est en effet essentielle pour limiter l’augmentation de la température en dessous des 2°C. Ce rassemblement faisait notamment suite aux appels répétés du Secrétaire Général des Nations Unies pour que le secteur privé prenne au sérieux le processus de décarbonisation en cours.

Intervenu en ouverture, le Président de la République, François Hollande, a rappelé les défis de la COP 21 et le rôle essentiel des entreprises dans la lutte contre le dérèglement climatique (retrouvez son discours sur le site de l’Elysée : http://bit.ly/1eFpD4m).

Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères a également été présent à cet évènement. Ségolène Royal, est pour sa part intervenue en clôture du sommet.
L’événement a rencontré un franc succès, notamment grâce à la présence de nombreuses personnalités, parmi lesquelles le Ministre péruvien de l’environnement et Président de la COP 20, Manuel Pulgar-Vidal, le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria, et la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres.
Pour en savoir sur cet évènement, vous pouvez vous rendre sur le site du sommet des entreprises pour le climat (en anglais) : http://bit.ly/1vWYa6f.

La Journée Internationale de la Finance pour le Climat
Organisée par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et la Banque européenne d’investissement dans le cadre de la Climate Week Paris, la Journée Internationale de la Finance pour le Climat a rassemblé, le 24 mai, à l’UNESCO, de nombreuses entreprises et personnalités du monde de la finance. Étaient notamment présents les PDG d’AXA et de GDF SUEZ et le Directeur général de la CDC.
Le Ministre des Finances et des Comptes Publics, Michel Sapin, est intervenu en ouverture de la conférence en rappelant l’importance des financements dans la transition énergétique.

Laurent Fabius a conclu la journée en insistant sur le fait que la COP 21 constituait à la fois un aboutissement et un point de départ d’actions concrètes tant pour les gouvernements que pour les entreprises et la société civile.

Journée mondiale de l’Océan

PNG

La Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO (COI) et la Plateforme Océan et climat 2015 ont célébré le 8 juin 2015 la Journée mondiale de l’Océan à l’UNESCO. Cette année, l’événement était placé sous le signe des interactions entre l’Océan et le climat.

Lancée conjointement par des ONG, des organismes de recherche et la COI en 2014, la Plateforme Océan et Climat 2015 réunit les acteurs français et internationaux : organismes scientifiques, universités, institutions de recherche, société civile, entreprises, organisations nationales et intergouvernementales.

Son objectif était de mettre en avant le rôle crucial de l’océan pour l’avenir de la planète et de faire entendre cette voix lors des négociations internationales.
La Journée a débuté par quatre ateliers auxquels ont participé des experts en climatologie, en océanographie, en sciences sociales, ainsi que des représentants de plusieurs organisations de la Plateforme. En parallèle, les jeunes étaient mobilisés lors d’un Campus UNESCO sur les défis auxquels doit faire face l’océan. La journée s’est poursuivie par trois tables rondes au cours desquelles les experts présentaient les principaux thèmes débattus et les recommandations formulées par les participants au cours des ateliers et du Campus. A l’issue de cette journée, un Appel à l’attention des participants aux négociations de la COP 21 a été rendu public par les représentants de la société civile, chercheurs, scientifiques et étudiants ayant participé à cette journée. Retrouvez cet appel à l’adresse suivante : http://www.ocean-climate.org/?page_id=15.

PNG

Conférence scientifique sur le climat
Du 7 au 10 juillet 2015, l’UNESCO a accueilli, dans ses locaux, la grande Conférence scientifique sur le climat.

En parallèle des sessions plénières organisées à l’UNESCO, se déroulaient également, à l’Université Pierre et Marie Curie, des sessions thématiques portant sur des sujets liés au changement climatique (comme par exemple la session sur l’eau douce).

Rassemblant 2 500 chercheurs et participants, la conférence a représenté une étape clé dans la préparation de la COP 21. Elle aura en effet permis de faire le point sur nos connaissances scientifiques et de réfléchir à la mise en place de meilleures politiques publiques en matière d’environnement. L’événement ne s’est ainsi pas résumé à dresser le bilan des effets des bouleversements climatiques mais a aussi enrichi la réflexion des communautés scientifiques et politiques sur les solutions envisageables pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, combinant l’adaptation, l’atténuation et le développement durable.

De nombreuses personnalités impliquées dans la lutte contre le changement climatique ont apporté leur contribution à la conférence dont le prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitz. Les travaux du GIEC en particulier et la contribution de la science en général ont été salués : en effet, les scientifiques jouent un rôle capital en tant que donneurs d’alerte mais ils donnent aussi une base objective sur laquelle peut se développer l’action publique.

Les thèmes et notions abordés au cours des sessions plénières et de la conférence étaient nombreux et divers. L’idée d’un prix du carbone comme solution à l’excès de CO² atmosphérique a reçu de multiples soutiens. Ont aussi été abordés les notions de « point de basculement » et de « non-retour » ainsi que les liens entre changement climatique et biodiversité (le danger majeur de l’acidification des Océans pour le milieu marin a été souligné).

L’intervention de la Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie en ouverture de la conférence et le discours du Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International en clôture, ont permis de marquer l’engagement du gouvernement français auprès de la communauté scientifique sur les questions du changement climatique. Retrouvez les discours de Najat Vallaud-Belkacem, de Ségolène Royal (http://bit.ly/1NSsDqr) et de Laurent Fabius (http://bit.ly/1Jh5JoI) sur notre site.

Évènements à venir à l’UNESCO et ailleurs

PNG

- Du 2 novembre au 23 décembre 2015 se tiendra à l’UNESCO une exposition intitulée « Le changement climatique et les montagnes : impacts sur les écosystèmes, les glaciers de neige et les ressources en eau - Recherche de solutions d’adaptation ». Pour en savoir plus : http://bit.ly/1eT2NGi.

- A partir du 30 novembre et jusqu’au 11 décembre 2015, est lancé le Projet Art COP 21 qui s’adresse aux acteurs culturels engagés dans la lutte contre le changement climatique.

- Du 1er au 4 décembre 2015 à l’UNESCO : Conférence internationale « Eaux, mégapoles et changements mondiaux ». Pour en savoir plus : http://bit.ly/1Uqxh2F

- Du 3 au 4 décembre 2015 à la Gaîté lyrique se dérouleront les ateliers professionnels d’ArtCOP 21 où se retrouveront 150 représentants du secteur culturel.

- Le 8 décembre 2015 : Conférence des parties créatives réunissant une vingtaine d’artistes, créateurs, architectes et penseurs internationaux engagés pour le climat. Pour en savoir plus : http://bit.ly/1AAH75b

- Du 30 novembre – 11 décembre : Espace dédié à l’UNESCO au Bourget.
L’UNESCO bénéficiera d’un espace dédié sur le site de la COP21, au Bourget. Les activités de l’UNESCO en lien avec le climat y seront présentées et de nombreux événements y seront organisés parallèlement à la COP21.

- Les 4 et 5 décembre : L’Université de la Terre, au Siège de l’UNESCO, sur le thème « Faisons changer tous les climats ! ».
Au cours de cette manifestation, une journée de débats sera consacrée spécifiquement au dérèglement climatique : http://www.universitedelaterre.com/

- Les 7 et 8 décembre : Séminaire international Faire face au changement climatique : la réponse des écoles associées de l’UNESCO (réSEAU).
Prévu au Siège de l’UNESCO, cet événement vise, à travers l’exemple des bonnes pratiques d’action du résEAU, à contribuer à la mise en œuvre de l’article 6 de la CCNUCC relatif à la promotion de l’éducation, de la formation et de la sensibilisation du public.

Pour plus d’informations : http://fr.unesco.org/events/seminaire-international-faire-face-au-changement-climatique-reponse-ecoles-du-reseau

publié le 29/10/2015

haut de la page