Le projet de création d’un jardin Potager écoresponsable au Siège de l’UNESCO, initié par la Commission nationale française pour l’UNESCO est devenu réalité !

Cette initiative, présentée par le Président de la CNFU en avril 2018, avait été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par la Directrice générale. A l’heure où la biodiversité et les écosystèmes sont menacés partout dans le monde, l’installation d’un Jardin Potager écoresponsable dans l’enceinte même de l’UNESCO constitue en effet un message symbolique fort sur son engagement en faveur de la biodiversité et du développement durable, dans un contexte de changement climatique.

JPEG

Avec plus d’une centaine d’espèces potagères et aromatiques provenant des différentes régions du monde et les insectes pollinisateurs/auxiliaires qu’elles attirent naturellement, ce jardin exprime l’importance de la préservation de la biodiversité. Il permettra aussi d’inciter les décideurs et les partenaires de l’UNESCO à suivre cet exemple en soutenant la végétalisation des villes et la création de jardins écoresponsables similaires.

Des ateliers pédagogiques et des conférences seront régulièrement organisés autour du Jardin sur différentes thématiques liées aux sciences du vivant, à l’alimentation, au développement des villes durables et au changement climatique. Ils s’adresseront en priorité à un jeune public de lycéens/collégiens, sur place et en ligne. Des supports pédagogiques ont tout spécialement été conçus pour ces ateliers.

PNG

Les fruits, les légumes et les plantes aromatiques récoltés pourront être consommés aux services de restauration de l’UNESCO lors d’une semaine du potager au printemps de chaque année.

C’est à Louis Albert de Broglie, dit le « Prince Jardinier », créateur du Groupe Deyrolle, que la Commission nationale française pour l’UNESCO a confié le dessin, la conception et l’ordonnancement de ce Jardin Potager écoresponsable, qui a été installé conjointement avec Mugo.

PNG

Le projet a été réalisé grâce au soutien de Nexity PM et la Française de Gestion, membres de l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID), ainsi que de la Municipalité de Tianjin (RPC) et de la Région Ile de France.

La Mairie de Paris a, quant à elle, à travers sa Plateforme Parisculteurs, permis à la start-up Noocity de compléter cet espace par la mise en place d’un potager productif, dont la vente des fruits et légumes est destinée aux membres du personnel de l’UNESCO.

L’ensemble forme un espace continu, cohérent et complémentaire, jouxtant l’allée d’honneur de la Piazza et incarnant au coeur du Siège de l’UNESCO, aux pieds de ses bâtiments, le rapport de l’humain à la nature, notamment en milieu urbain, une nature nourricière, pourvoyeuse de son alimentation et indispensable à la vie.


JPEG PNG JPEG PNG
PNG

publié le 20/01/2021

haut de la page