La nouvelle Bibliothèque Humaniste de Sélestat

"Avant le geste architectural, avec les premiers coups de pioche, avant même les arbitrages financiers, il existe une idée forte, reprise par de nombreux Sélestadiens depuis des décennies, « il faut s’occuper de notre Bibliothèque ». Les incantations sont devenues, il y a bientôt cinq ans, un projet scientifique et culturel global, traitant de conservation, de valorisation et de partage de connaissances.

Voilà bien les trois piliers d’un projet pouvant paraître titanesque pour une ville de 20 000 habitants, mais pourtant à la hauteur du trésor légué à sa ville par Beatus Rhenanus. Ce trésor, classé au titre de Mémoire du Monde par l’UNESCO en 2011, est aujourd’hui le cœur d’un projet culturel et touristique fédérateur pour toute l’Alsace centrale.

Pour conserver une collection composée de plus de 2 000 ouvrages précieux, 70 000 ouvrages courants et environ 2 000 objets d’art, une première logique s’imposait rapidement : doubler la surface du bâtiment existant, la Halle aux Blés du 19e siècle. Trois espaces de réserves sont aménagés, avec des fonctions établies et des conditions de conservations idéales.

Il n’est pas si simple de valoriser une telle collection, faite de livres anciens et d’objets souvent complexes à déchiffrés. L’idée d’un musée est parue une évidence, alternant livres, objets, outils numériques et mises en scène. Une salle d’exposition temporaire, ouverte à tous les arts, donne d’infinies possibilités d’illustrer le propos et les collections de la Bibliothèque.

L’accueil de chercheurs mais aussi d’enfants est une priorité. Un auditorium, un espace pédagogique, des espaces de rencontres permettent de rendre cette Bibliothèque vivante, de partager un savoir trop longtemps méconnu.

L’architecte du Mucem, à Marseille, Rudy Ricciotti s’est vu confié la mission de répondre à toutes ces exigences, en inscrivant son projet dans une vision urbanistique nouvelle pour Sélestat. Deux ans de travaux plus tard, le 18 juin 2018, le nouvel édifice ouvre ses portes au public. Chacun trouve sa place dans ce bâtiment ouvert et lumineux, fait de modernité et de respect de l’histoire.

La muséographie, confiée à l’atelier parisien A Kiko, « donne à voir ce qui est à lire » et rapproche le texte ancien des lecteurs d’aujourd’hui. Alternance de plaques d’imprimerie, d’écrans tactiles ou encore d’animations interactives, tout ici facilite la compréhension du visiteur et son appropriation d’une collection si particulière.

La Bibliothèque Humaniste poursuit son histoire, tournant une nouvelle page d’un chapitre démarré il y a plusieurs siècles. Ce nouvel écrin nous conforte dans notre responsabilité : transmettre aux nouvelles générations une collection exceptionnelle mais aussi des valeurs communes, européennes qui, inlassablement, doivent affirmer leur force."

Benjamin Fendler, Directeur de la Bibliothèque Humaniste

JPEG
JPEG
JPEG

Source © bibliothèque humaniste


JPEG PNG JPEG PNG
PNG

publié le 13/11/2019

haut de la page