Les Climats du Vignoble de Bourgogne (2015)

Brève description

Les Climats du vignoble de Bourgogne sont des parcelles de terre délimitées qui, par leurs spécificités géologiques, donnent aux vins de Bourgogne leurs goûts si particuliers. Le terme Climats est la traduction bourguignonne du mot terroir.

L’ensemble du site couvre une surface de 13 219 hectares. Sont inclus dans ce territoire les villages et la ville de Beaune, les parcelles et exploitations viticoles ainsi que la vieille ville de Dijon. Le site est réputé comme étant un haut lieu de la production viti-vinicole depuis le Moyen-Age. Aujourd’hui de nombreux crus issus des Climats figurent parmi les vins les plus renommés : Chambertin, Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Montrachet, Corton, Musigny…

PNG

Une histoire façonnée par les institutions religieuses et politiques

L’histoire des Climats de Bourgogne a commencée il y a deux mille ans. Depuis le VIème siècle, les institutions politiques et religieuses ont une importance considérable dans la vie des Climats. Elles ont notamment fortement contribué à la constitution du territoire des Climats en formulant des édits règlementaires de protection du vignoble. Ordres religieux d’abord, pouvoir politique ducal puis bourgeoisie ensuite, négociants et vignerons indépendants enfin ont été des acteurs incontournables dans l’histoire de cet endroit unique.

Le palais ducal de Dijon, les Hospices de Beaune, l’ancien parlement de Bourgogne et le Château du Clos Vougeot matérialisent ainsi l’émergence d’un site culturel et historique exceptionnel.

Critères d’inscription (iii) et (iv)

Le site remplit deux des critères de sélection requis pour apparaître sur la Liste du patrimoine mondial. Tout d’abord, il apporte « un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue ». Il est aussi un « exemple éminent d’établissement humain traditionnel, de l’utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, qui [est] représentatif d’une culture ou de l’interaction humaine avec l’environnement ».

publié le 10/12/2015

haut de la page