Les expressions arménienne, bulgare et lituanienne inscrites sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel

JPEG

À l’occasion de la Journée internationale de la francophonie l’Arménie, la Bulgarie et la Lituanie, États membres de l’UNESCO et de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) – État observateur pour la Lituanie, ont chacun présenté un élément de leur patrimoine culturel :

· Le duduk et sa musique*, hautbois arménien qui accompagne les chants et danses traditionnels des différentes régions de l’Arménie.
Le maitre Minassian Lévon, au duduk sera accompagné par Jacques Vincensini (bourdon) et Michelle Lubicz (deuxième son).

· Les Babi de Bistritsa, polyphonie, danses et pratiques rituelles archaïques de la région de Shoplouk*. Les danses et chants polyphoniques de cette région de Bulgarie seront exécutés par le groupe Bistritsa Babi, dont les membres sont parmi les dernières représentantes de cette polyphonie traditionnelle.

· Les Sutartines, chants lituaniens à plusieurs voix* représentent une forme de musique polyphonique chantée par les femmes dans le nord-est de la Lituanie. Ils ont été interprétés par l’ensemble vocal composé de Ruta Kareckaite-Gouriou, Inga Kvietelaitiene, Birute Liuoryte-Gambus et Asta Timukaite-Lemiesle.

*Éléments inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Avec des clins d’oeil théâtraux de Christian Bordeleau et Geneviève Boivin (Canada-Québec).

La Journée internationale de la francophonie est célébrée le 20 mars, à travers les pays ayant le français en partage, en commémoration de la signature, en 1970 à Niamey (Niger), du traité portant création de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), aujourd’hui Organisation internationale de la Francophonie. L’OIF, qui compte 77 États et Gouvernements répartis sur les cinq continents, estime à 220 millions le nombre de locuteurs du français dans le monde.

Programme de la manifestation (pdf).

publié le 19/03/2013

haut de la page