Le mandat de l’UNESCO

Créée par une Convention signée à Londres le 16 novembre 1945 et entrée en vigueur le 4 novembre 1946, l’UNESCO, dont le siège se trouve à Paris, est une agence spécialisée des Nations unies, qui a pour vocation la recherche de la paix par la coopération intellectuelle. Elle réunit 195 États-membres (les deux derniers, admis en 2011, sont la Palestine et le Soudan du Sud) et 7 membres associés (Antilles néerlandaises, Aruba, îles Caïmans, Macao, Tokélaou, îles Vierges britanniques, îles Féroé).

Le mandat de l’UNESCO est défini par l’article 1 de son acte constitutif : « contribuer au maintien de la paix et de la sécurité dans le monde en resserrant, par l’éducation, la science, la culture et la communication, la collaboration entre les nations […] ».

Ses grands domaines d’action sont la culture (convention du patrimoine mondial, convention du patrimoine culturel immatériel, convention sur la protection et la promotion des expressions culturelles notamment), l’éducation (Éducation pour tous), les sciences exactes et naturelles (Commission océanographique internationale, programme « l’Homme et la biosphère », Programme Hydrologique international), les sciences sociales et humaines (comité intergouvernemental sur la bioéthique), la communication et l’information (programme international pour le développement de la communication, programme information pour tous). Deux priorités transversales pour l’Afrique et l’égalité des sexes, sont tracées dans tous les domaines de compétences de l’Unesco. Le programme de travail pour 2012-13 est également orienté sur le thème de la culture de la paix et de la non-violence.

publié le 05/04/2018

haut de la page