Les sites du patrimoine 2010

En 2010, le comité du patrimoine mondial de l’Unesco qui s’est tenu à Brasilia, a retenu la candidature de la Cité épiscopale d’Albi et des "Pitons, cirques et remparts" de l’Île de la Réunion pour être classés au patrimone mondial de l’Unesco

Cloître saint salvy par Tarn Tourisme - JPEGLa Cité épiscopale d’Albi, représente près de 20 ha d’un "ensemble architectural et urbain médiéval qui n’a pas subi de changements majeurs au fil des siècles", comme l’a souligné le Comité. La zone classée comprend la cathédrale Sainte-Cécile, le palais de la Berbie et le musée Toulouse Lautrec, l’église Saint-Salvi et son cloître. Elle s’étend aux berges du Tarn, du Pont-vieux au pont ferroviaire. Alby par alexbrn - JPEG

Parti sud du cirque par Damouns - JPEG

Le site des "Pitons, cirques et remparts de l’Île de la Réunion" rejoint les sites naturels français déjà inscrits : le Golfe de Porto en Corse, les lagons de Nouvelle-Calédonie et le Mont Perdu, dans les Pyrénées. C’est le cœur du parc naturel de la Réunion, soit 40 % de ce département français situé dans l’Océan Indien, que le comité a choisi de classer. Il réunit des lieux exceptionnels tels que le piton de la Fournaise, des forêts tropicales et des cirques (Salazie, Mafate…).

L’Unesco a notamment reconnu la contribution de ces sites à la conservation de la biodiversité.

publié le 01/03/2012

haut de la page