Michel Zink, Secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres a été élu à l’Académie française au fauteuil de René Girard.

JPEG© Académie des inscriptions et belles-lettres - cliché B. Eymann

Les académiciens ont élu, jeudi 14 décembre, Michel Zink au fauteuil numéro 37 occupé jusqu’à son décès, le 4 novembre 2015, par René Girard, a annoncé l’institution du quai de Conti. Secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et professeur au Collège de France, Michel Zink a été élu au deuxième tour de scrutin par 15 voix contre 4 à Thierry de Montbrial, ancien président de l’Institut de France, et 1 à Jean-Louis Benoît. Il y a eu 6 bulletins blancs ou marqués d’une croix.

Âgé de 72 ans, Michel Zink est un spécialiste de la littérature française du Moyen Age. Outre ses travaux historiques, il est également l’auteur de deux romans policiers dont l’un ayant pour héros Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur imaginé par Maurice Leblanc. Bienvenue au Moyen Âge (éditions des Equateurs) a été à l’origine une série d’émissions diffusées pendant l’été 2014 sur France Inter. En 2007, il avait été récompensé du prix Balzan pour son travail sur l’histoire de la littérature européenne.

Depuis la mort de Jean d’Ormesson, l’Académie française ne comptait plus que 33 membres dont seulement quatre femmes. Après l’élection de Michel Zink, six fauteuils demeurent vacants, ceux de Michel Déon (F8), Alain Decaux (F9), Jean d’Ormesson (F12), Simone Veil (F13), Max Gallo (F24), Philippe Beaussant (F36). La limite d’âge pour être élu à l’Académie est de 75 ans.

JPEG PNG JPEG PNG

.

PNG

publié le 20/12/2017

haut de la page