Remise du prix de la Meilleure Baguette de tradition française en présence de l’Ambassadrice

Dans le contexte de la candidature de la baguette à l’inscription au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, l’Ambassadrice, Madame Véronique Roger-Lacan, est mobilisée aux côtés de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française (CNBPF) et a participé, en présence de Madame Brigitte Macron, à la 7e édition de la Fête du pain au cours de laquelle le prix de la Meilleure Baguette de tradition française a été décerné à Valentin Lecoeur.

JPEG

Le lauréat, ouvrier boulanger à Agneaux dans la Manche, est sorti vainqueur d’une finale de six heures qui s’est déroulée sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Ce concours national organisé par la CNBPF, en mettant à l’honneur les savoir-faire artisanaux et la culture de la baguette de pain en France, contribue à la promotion de la candidature de la baguette de pain au patrimoine culturel immatériel de l’humanité (PCI).

L’Ambassadrice s’est rendue sur l’esplanade de Notre-Dame de Paris et a rappelé les enjeux de la candidature déposée par la France à l’inscription des « savoir-faire artisanaux et de la culture de la baguette de pain » au patrimoine culturel immatériel.

JPEG

Cette candidature s’appuie sur une histoire (qui remonte aux pains longs du XVIIe siècle), un procédé de fabrication traditionnel, des festivités et plus généralement des pratiques sociales qui concernent une grande partie des Français, indépendamment de leur âge, de leur génération ou encore de leur catégorie socio-économique, et qui prennent place sur l’ensemble du territoire national, hexagonal et ultramarin.

Le patrimoine culturel immatériel de l’humanité est défini par la convention de l’Unesco de 2003 comme « les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés » qu’une communauté humaine reconnaît comme faisant partie de son patrimoine culturel parce qu’elles lui procurent un sentiment d’identité. Ce patrimoine se décompose en cinq grandes catégories : les traditions et expressions orales ; les pratiques sociales, rituels et événements festifs ; les savoirs et pratiques relevant des arts du spectacle ; les savoir-faire artisanaux ; les connaissances et pratiques en lien avec la nature et l’univers. La candidature de la baguette de pain s’appuie sur au moins deux de ces catégories.

La 7e édition du concours de la Meilleure Baguette de tradition française intervient peu après le Concours de la Meilleure Baguette de Paris organisé également par la CNBPF. Ces festivités annuelles témoignent de l’existence d’une culture de la baguette de pain en France inégalée dans les autres pays. Elles sont également la manifestation d’une certaine reconnaissance envers la technique des savoir-faire artisanaux associés au processus de fabrication de la baguette. En ce sens, elles participent à la promotion de la candidature de la baguette au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, déposé en mars 2021, avec l’appui de l’Ambassadrice.

publié le 07/10/2021

haut de la page