Rencontres de Fontainebleau : "L’avenir des paysages, nouveaux rapports entre l’humain et la nature", 30 et 31 août 2018

Jeudi 30 et vendredi 31 août 2018, l’UICN et la Ville de Fontainebleau organisent « Les Rencontres de Fontainebleau », avec le soutien de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), l’Agence régionale de la biodiversité en Île‐de‐France, l’Office National de Forêts (ONF) et Kering. Ces Rencontres rassembleront des personnalités, des spécialistes internationaux de la nature, de la culture, de l’art, de l’agriculture, des droits et de l’économie, ainsi que des représentants des peuples autochtones et des communautés locales. Elles permettront notamment de sensibiliser le public aux enjeux de la biodiversité et des peuples autochtones, considérés ensemble comme des priorités pour l’UNESCO.

PNG

Participeront notamment à ces Rencontres : Inger Andersen, Directrice Générale de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, ancienne vice-présidente de la région Moyen Orient et Afrique du Nord à la Banque mondiale ; Christophe Aubel, Directeur de l’Agence Française pour la Biodiversité ; Monique Barbut, Secrétaire générale adjoint des Nations Unies et Secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la Désertification (CNULCD), ancienne Directrice générale et Présidente du Fond pour l’environnement mondial (FEM) et Vice-présidente à la Banque mondiale ; Gilles Bœuf, Professeur à Sorbonne Université (Université Pierre et Marie Curie, UPMC), ancien Président du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) ; Marie-Claire Daveu, Directrice du Développement durable et des Affaires institutionnelles internationales chez Kering ; Marie-Laure Lavenir, Directrice générale de l’ICOMOS ; ou encore Zhang Xinsheng, Président de l’UICN depuis 2012. Jérémy Mercier y représentera la Commission nationale française pour l’UNESCO.

Débats, rencontres, visites de nature et des lieux de culture de Fontainebleau seront au programme de ces deux journées.

L’Homme fait partie de la nature mais il se comporte parfois comme s’il en était séparé. Ces rencontres seront l’occasion de rappeler que quand Nature et Culture vont de pair, l’Homme se réconcilie alors consciemment avec la Nature.
Quel avenir pour ces paysages de nature ‐ marqués, façonnés par l’Homme, que ce soit pour leur utilisation agricole, récréative, voire sacrée ? Quels changements de regard, de pensée, de politique, de pratiques et quels financements sont nécessaires pour assurer la conservation de ces paysages ? Quels bénéfices pour l’Humanité dans cette période d’accélération et de mondialisation des échanges ? Telles seront quelques‐unes des thématiques traitées lors de ces rencontres, autour de deux axes principaux :

• Célébrer les 70 ans de l’UICN
Parrainé par Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, cet événement sera l’occasion de commémorer en France les 70 ans de la création de l’UICN, fondée à Fontainebleau en 1948. Des premiers classements historiques de la forêt de Fontainebleau et du Parc de Yellowstone à la fin du fin XIXème siècle, aux motifs qui ont prévalu à la création de l’UICN, cet anniversaire sera l’occasion de replacer la protection de la nature dans une perspective historique. Les questions qui se posent aujourd’hui, à l’heure où les premiers effets – rapides ‐ du changement climatique mettent en péril espaces et espèces – y compris la nôtre, nous invitent à repenser les rapports de l’humain et de la nature.

• La relation France – UICN : la protection de la nature fait partie intégrante de la politique de développement française, et un partenariat étroit entre la France et l’UICN est engagé depuis 12 ans pour appuyer les politiques françaises à l’international et accroitre les complémentarités entre nature et développement. Il vise à démontrer que la conservation de la nature concourt à surmonter les défis auxquels le monde fait face, notamment le changement climatique, la sécurité alimentaire, ainsi que la sécurité de l’approvisionnement en eau.
À l’heure où le Ministre de la Transition écologique et solidaire appelle à « engager la France dans un nouvel élan... et à hausser la biodiversité parmi les enjeux cruciaux du 21ème siècle », l’accueil par la France du Congrès mondial de la nature du 11 au 19 juin 2020 à Marseille sera l’occasion de resserrer encore ces liens et d’accentuer la mobilisation des protecteurs de la nature.

N’hésitez pas à aller lire le communiqué officiel : https://www.70uicn.fr/sites/default/files/presse/CP_70ansUICN_21-06-2018.pdf
ou à aller directement sur le site de l’UICN ! http://uicn.fr/

JPEG PNG JPEG PNG

.

PNG

publié le 25/07/2018

haut de la page