Saison France-Roumanie 2019

Saison France-Roumanie 2019

Dans le cadre de la saison France-Roumanie 2019, dont le déroulement coïncide avec les célébrations du centenaire de la création de la Roumanie moderne et de la fin de la Première Guerre Mondiale, les Commissions nationales française et roumaine pour l’UNESCO se sont rapprochées pour approfondir leurs coopérations :

Organisation de l’Université d’été UNESCO sur les bonnes pratiques du développement durable août 2018/2019, à Bucarest.

L’Université « Dimitrie Cantemir » et la Chaire UNESCO en culture des droits de L’Homme et éducation au développement durable dans l’enseignement préscolaire et primaire, ont organisé deux Universités d’été sur les bonnes pratiques du développement durable, en août 2018 et en août 2019, à Bucarest, en coopération avec les Commissions nationales pour l’UNESCO de France et de Roumanie, et avec le soutien de la Fédération Européenne des Associations, Centres et Clubs UNESCO (FEACU).

Ces réunions ont connu un franc succès et ont permis de nombreux échanges de points de vue sur des sujets liés au Développement durable. Il est à noter une participation des étudiants, des enseignants et des professionnels de Roumanie, de la Fédération de Russie, de la République de Moldova, de Bulgarie, d’Italie, de Serbie, du Liban et de France.

Par des cours, des ateliers, des panels, des tables rondes et des études de terrain, l’Université d’été a abordé 4 thématiques identifiées :
• Documents nationaux et internationaux au service de l’éducation au développement durable ;
• Politiques et stratégies dans l’éducation au développement durable ;
• Bonnes pratiques en matière d’éducation au développement durable ;
• Mettre en commun et mettre en pratique nos idées.

Cette Université d’été a mis en exergue la promotion de l’éducation au développement durable à travers le patrimoine mondial mais aussi les facteurs de succès de l’éducation au développement durable par des études de cas et de bonnes pratiques :
-  Visite de la station de recherche sur le développement de la légumiculture de Buzau
-  Visites du site des volcans de Boue à Berca
-  Visite de l’école maternelle associée à l’Université « Dimitrie Cantemir »

JPEG
JPEG

Soutien aux anniversaires UNESCO

Dans le cadre de l’appel à candidatures par le Secrétariat des propositions de commémoration et célébration d’anniversaires auxquels les Etats membres souhaiteraient que l’UNESCO soit associée au cours du prochain exercice biennal (2020-21) :

la Commission roumaine soutient les deux propositions de la Commission française, relatives à deux éminentes personnalités qui ont marqué leur siècle (également soutenue par l’Andorre) :
-  250ème anniversaire de la naissance de l’œuvre littéraire d’Olympe de Gouges ;
-  50ème anniversaire de la fondation de la pensée philosophique de Paul Ricoeur.
la Commission française soutient les deux propositions de la Commission roumaine, relatives à une éminente personnalité et une importante fondation qui ont marqué leur siècle :
-  100ème anniversaire de la naissance d’Eugen Coseriu, (linguiste spécialiste de la philologie romane) ;
-  100ème anniversaire de la fondation de l’Institut des sérums et vaccins.

Soutien par la Commission française pour deux projets portés par la Commission roumaine au programme de participation de l’UNESCO :

« L’Académie des jeunes femmes de l’UNESCO : Les médias comme outil d’autonomisation des femmes » ». Après le succès de la première édition de l’Académie des jeunes femmes de l’UNESCO, intitulée « La lutte contre la xénophobie, l’extrémisme et l’agression », mise en œuvre à Bucarest en août 2017, la Commission nationale de Roumanie pour l’UNESCO a organisé cette deuxième édition, du 13 au 19 mai 2019, à Bucarest. Le thème abordé fut celui des médias de masse en tant qu’outil d’autonomisation des femmes. Ce projet s’adresse aux jeunes journalistes de différents pays européens. La Commission nationale française a soutenu cette initiative au programme de participation de l’UNESCO et a participé activement à la réunion.

La deuxième Edition de cette réunion biennale qui connait un succès croissant, avait réuni des participants d’une dizaine de pays (Roumanie, Belarus, France, Grece, Irlande, Pologne, Rep. de Moldova, Serbie, Turquie). La CNFU y était invitée à titre spécial afin de présenter des projets phares et de partager des expériences de bonnes pratiques. Cette participation de la CNFU a permis d’évoquer quelques activités majeures de la CNFU tels que :
• Le programme national des bourses L’Oréal/UNESCO pour les Femmes et la Science (qui a doublé le nombre de lauréates et augmenté le montant des prix) ;
• Le programme de la CNFU « Café-Femmes », qui connait un grand succès depuis le lancement de cette série de rencontres en 2018 et qui prévoit un moment d’échange conviviale autour des Femmes historiques
• La Célébration organisée par la CNFU sur le rôle des femmes lors de la rédaction de la DUDH (E. Roosevelt/H. Mehta)
• Les discussions ont également permis d’échanger sur d’autres activités suivies par la CNFU ; le réseau des femmes philosophes (B. Cassin) ; le colloque organisé sur Mme de Staël (2017) ; le projet d’articles Wikipédia/UNESCO lors de la journée internationale des femmes (8 mars) ;

Comme pour « L’Académie des jeunes femmes de l’UNESCO » la Commission nationale française a soutenu cette initiative au programme de participation de l’UNESCO : le programme « HeRe – Heritage Revivals » visant à créer une plateforme pour un processus participatif multipartite pouvant faciliter la mise en réseau et l’échange de bonnes pratiques liées au patrimoine mondial en péril en soumettant des points de vue utiles au Comité du patrimoine mondial et à la Conférence générale de l’UNESCO et en sensibilisant le public aux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril ainsi qu’aux efforts visant à prévenir et à atténuer les dangers.

JPEG
JPEG

Le point d’orgue de cette saison France-Roumanie sera porté par l’exposition « Futur Folk. Costume Royal » du 2 au 10 octobre 2019 à la Mairie du 1er Arrondissement de Paris.

Avec l’appui des Commissions nationales pour l’UNESCO de France et de Roumanie, la Fédération Européenne des Associations et Clubs pour l’UNESCO et des Municipalités de Paris et de Bucarest, le projet « Futur Folk. Costume Royal » initié par Alumnus Club pour l’UNESCO, en collaboration avec l’artiste Carmen Emanuela Popa, sera présenté à la Mairie du 1er Arrondissement de Paris du 2 au 10 octobre 2019. Vernissage prévu le 2 octobre à 15.00 h.

L’exposition, qui comprend au total 30 œuvres de mode conceptuelle signées par la designer roumaine Carmen Emanuela Popa, présente une femme urbaine dans une parfaite communion entre le passé et le présent, touchée par tous les aspects évolutifs de l’humanité. L’ensemble des œuvres sera présenté sur une installation de Cristian Todie, avec un schéma de composition du type échafaudage.

« Futur Folk. Costume Royal » fait référence à l’extension du concept original de futur folk à une dimension internationale en interprétant le costume traditionnel de différentes cultures en lien avec le design contemporain. Le concept actuel concerne une sélection inspirée du costume royal français du XVIIIe siècle, dans un tandem stylistique avec le symbolisme graphique que l’on retrouve dans les costumes folkloriques roumains. La rhétorique dynamique du sportswear enrichira le look d’un style néo-baroque.

Organisation de l’exposition « Futur Folk. Costume Royal », du 2 au 10 octobre 2019, Mairie du 1er arrondissement de Paris :

PNG
JPEG
JPEG


JPEG PNG JPEG PNG
PNG

publié le 28/11/2019

haut de la page