"Série 1972" - Les biens français inscrits au patrimoine mondial culturel et naturel

Depuis 1979, 45 biens naturels et culturels français ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Découvrez-les !

En mai 1975, la France accepte la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel votée à l’UNESCO en novembre 1972.
PNG
Cette convention confère aux Etats parties la double mission de sauvegarde des biens culturels et la préservation des paysages naturels ; elle reconnait ainsi la qualité remarquable des productions de l’homme et de la Terre et l’équilibre fondamental qui les unit. Pour cela, les biens doivent se voir reconnaître une valeur exceptionnelle et satisfaire au moins un des dix critères de sélection.

Depuis 1979, 45 biens naturels et culturels français ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Découvrez-les !

PNG
Communication TAAF : Manchots royaux© Alexandre TROUVILLIEZ
[2019] Dernier élément français inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, au titre des Biens naturels, les Terres et mers australes et antarctiques françaises (TAAF) sont un exemple remarquable de la préservation biologique d’espèces marines et de la protection de la biodiversité. Les iles de Kerguelen ou l’archipel de Crozet accueillent aujourd’hui les plus grandes colonies de manchots royaux et d’éléphants de mers au monde. L’immensité du périmètre inhabité et des zones maritimes protégées, plus de 67 millions d’hectares, permettent actuellement aux chercheurs de collecter des indicateurs utiles aux études scientifiques marines ; développant aussi des projets pédagogiques de sensibilisation à destination de l’enseignement primaire et secondaire.

JPEG
© Francesco BANDARIN
[1979] Cette année-là, les 5 premiers biens culturels français sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Parmi eux, la Cathédrale de Chartres et la Basilique de Vézelay témoignent, de l’excellence des savoir-faire architecturaux des XIIe et XIIIe siècles. Haut-lieux de pèlerinage chrétien, leurs décors sculptés ou de verre se font la vitrine de la spiritualité et de la diffusion des styles roman et gothique à l’époque médiévale. En outre, les deux biens satisfont le critère (iv) - offrir un exemple éminent d’un type de construction ou d’ensemble architectural illustrant une ou des périodes significative(s) de l’histoire humaine.

JPEG
© Denis POURCHER
[2018] Outre le panorama volcanique qu’offre le bien du centre de la France, c’est le phénomène géologique du Haut-lieu tectonique Chaine des Puys - faille de Limagnes, qui le rend remarquable. Depuis le XVIIIe siècle, les chercheurs étudient les témoignages dans la roche et le paysage des mouvements souterrains de la Terre. La rupture continentale ou rifting, survenue il y a 35 millions d’années sur ce site, traduit l’action élémentaire et, exceptionnellement, de manière exhaustive les étapes de la tectonique des plaques.

JPEG
© Francesco BANDARIN
[1979] Cette année-là, les 5 premiers biens culturels français sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Parmi eux, les sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère (Dordogne) abritent les témoignages des civilisations paléolithiques françaises. Les 15 sites constituant le bien, dont la célèbre grotte de Lascaux, découverte en 1940, s’illustrent par la qualité de conservation des œuvres pariétales peintes, des lieux funéraires et des aires d’exploitation de matières premières. L’intégrité des sites préhistoriques ciblés a, en outre, permis de préciser une chronologie des civilisations paléolithique d’Europe.

JPEG
© Pierre LESAGE
[2017] Niché au cœur de l’ile de Ra’iatea, en Polynésie française, le marae de Taputapuatea est un paysage relique exceptionnel. Centre du pouvoir politique et spirituel de la civilisation millénaire ma’ohi, son enclos marque, d’après les récits traditionnels, le lieu de passage entre le monde des vivants et celui des dieux. Ce site remarquable témoigne de la stabilité du réseau des iles de Polynésie permise par la maîtrise de la navigation et une communauté de traditions qui perdurent.

publié le 15/10/2020

haut de la page