La Bibliothèque Humaniste Beatus Rhenanus (Focus Mémoire du Monde)

Cet article est le neuvième de notre série sur les biens français inscrits sur la liste "Mémoire du monde".

JPEG

Inscrite au Registre de la Mémoire du monde, sur proposition de la ville de Sélestat en Alsace et de l’association « les Amis de la Bibliothèque Humaniste », la Bibliothèque Humaniste Beatus Rhenanus, du nom de son principal contributeur, comprend 1686 documents anciens, datant pour la plupart du XVème ou du XVIème siècle.

Un témoignage de l’humanisme rhénan

Ce n’est qu’avec Rhenanus que l’histoire de la bibliothèque commence réellement.
En effet, au XVème siècle, Sélestat accueille en son sein une prestigieuse école latine de l’Empire Germanique, lieu de formation d’une génération d’humanistes rhénans.

La bibliothèque de l’école reçoit alors régulièrement en don d’importants manuscrits . Ainsi le recteur Jean de Westhus, le professeur de l’école latine Louis Dringenberg, le curé de Sélestat Martin Ergersheim ou encore l’humaniste Jacques Wimpfeling furent-ils parmi les grands contributeurs de la bibliothèque de cette école, les dons perdurant jusqu’au XVIème siècle.

Une des seules bibliothèques humaniste de la Renaissance intacte.

C’est grâce à un ancien élève de l’école latine que naît ce qu’on appellera par la suite la Bibliothèque Humaniste de Sélestat. Beatus Rhenanus, né en 1485 à Sélestat, s’y instruit avant de voyager en Europe et de nouer de solides amitiés avec de nombreux humanistes, l’un d’eux n’étant autre qu’Erasme de Rotterdam.

Ses voyages continuèrent jusqu’en 1528, date à laquelle il s’installa définitivement à Sélestat, où il se consacra à la recherche historique, et étudia des auteurs latins comme Tacite ou Tite-Live. Parmi sa bibliographie, on retrouve notamment L’Histoire de la Germanie.

JPEG
Beatus Rhenanus
Portrait anonyme, v. 1550
Photo et coll. BNU Strasbourg (ref. 680249)

Il meurt en 1547, en léguant son immense bibliothèque personnelle à la Bibliothèque de Sélestat : 423 volumes auxquels il faut ajouter les lettres, manuscrits anciens …Beatus Rhenanus sera l’un des rares humanistes à laisser derrière lui une œuvre unie (l’héritage de beaucoup d’humanistes de l’époque sera dispersé), homogène et considérable pour l’époque. 1287 œuvres ont été recensées dans les différents ouvrages de la collection.

Après plusieurs aménagements au cours du XXème siècle, durant lequel d’autres dons enrichissent la bibliothèque, celle-ci est inscrite au Registre de la Mémoire du monde en 2011.

La bibliothèque est aujourd’hui en phase de restructuration. Le public pourra à nouveau découvrir cette importante pièce du patrimoine mondial dès 2018.

JPEG
© Bibliothèque Humaniste / Ville de Sélestat - L’intérieur de la Bibliothèque de Béatus Rhenanus

JPEG PNG JPEG PNG

.

PNG

publié le 17/01/2017

haut de la page